Larme de tortue verte (Chelonia mydas) après sa ponte

Photographiée sur une plage de Mayotte, cette tortue verte regagne la mer après sa ponte.

La tortue verte, aussi appelée tortue franche, est l’espèce de tortue la plus connue. Il s’agit d’une espèce de reptile cosmopolite, vivant dans les eaux du monde entier dépassant 20°C. Son habitat est d’abord pélagique, avant de devenir benthique à l’âge adulte.

L’espèce est caractérisée par une carapace fortement bombée, en forme de cœur, dont la couleur peut varier du brunâtre au verdâtre. De cette carapace dépasse une petite tête au museau court et arrondi, de couleur grise à verdâtre, où l’on remarque de grands yeux en amande.

 

La maturité sexuelle est atteinte entre 18 et 30 ans, en fonction des zones d’habitat. Une fois fécondée, la femelle pond une centaine d’œufs, par série de 2 ou 4, dans une cuvette creusée dans le sable. Une fois la ponte terminée, la femelle rebouche le nid et projette du sable pour camoufler les traces de son passage, avant de retourner en mer. Ce retour en mer peut s’avérer éprouvant et compliqué.

 

Du fait de la surexploitation de cette ressource, l’UICN a classé l’espèce comme étant une espèce menacée. La tortue verte est protégée par de nombreuses conventions internationales. Aux Antilles françaises, elle est strictement protégée par l'arrêté du 2 octobre 1991 fixant la liste des tortues marines protégées dans le département de la Guadeloupe et par l'arrêté du 16 mars 1993 fixant la liste des tortues marines protégées dans le département de la Martinique.

Auteur(s) Bourjea JeromeORCID
Date 2005-01-01
Espèces Chelonia mydas (tortue franche, tortue verte)
Licence CC-BY