Etalonnage de capteurs d'inclinaison avec un hexapode

Mickael Roudaut, technicien instrumentation dans l'unité Géosciences marines, service cartographie traitement de données Instrumentation (Centre Ifremer de Brest) est chargé de la partie calibration des capteurs pression, température, inclinaison pour le projet ANR-MODAL.

 

Ces capteurs sont utilisés dans les TIPS (Temperature, inclination and pressure sensors). Ce sont de longues tiges de 50 m, en acier, plantées dans le sol marin par Penfeld afin de mesurer, sur plusieurs années, les déplacements des différentes couches sédimentaires. L'hexapode impose des inclinaisons variées, par l'intermédiaire d'un plateau monté sur des vérins pilotables, à la manière d'un simulateur de vol. Par comparaison avec ces inclinaisons connues avec précision, l'étalonnage permet de transformer les mesures brutes retournées par les capteurs en valeurs physiques exploitables pour reconstruire la géométrie des tiges que les sédiments, en se déplaçant, déforment peu à peu.

 

En domaine sous-marin, la connaissance précise des processus gravitaires est essentielle, à la fois pour les études de dangers naturels liés aux mouvements de terrain sur les marges, mais aussi pour pouvoir estimer les dangers associés. Mais, anticiper de futures catastrophes ne passe pas seulement par l’observation et la cartographie des instabilités sédimentaires. Il est en effet primordial de comprendre les mécanismes et les facteurs déclenchant des glissements. Contrairement aux glissements terrestres, les glissements sous-marins peuvent avoir lieu sur des pentes très faibles, souvent inférieures à un degré.

Auteur(s) Dugornay Olivier
Employés Ifremer Roudaut Mickael
Date 2020-02-24
Licence CC-BY